Qui peut être touché ?

Propagation de la maladie et prévalence héréditaire

Le lichen scléreux (L S) est quatre fois plus fréquent chez les femmes que chez les hommes.

On suppose qu'une femme sur 50 est atteinte de LS (les estimations vont même jusqu'à 4 % de femmes touchées).

Les hommes sont un peu moins souvent touchés.

Une forme particulière de LS se produit également chez les enfants. Elle s'améliore souvent avec la puberté et, dans certains cas, la maladie disparaît complètement. Les enfants sont affectés à une fréquence de 1/900.

Cela signifie que le LS, de fait, ne peut pas appartenir à la catégorie des maladies rares, ni chez les femmes, ni chez les hommes et les enfants

Les premiers symptômes apparaissent chez la plupart des femmes avant la ménopause, puis disparaissent pendant des années et entraînent des problèmes beaucoup plus tard. Cependant, de très jeunes femmes aussi présentent des symptômes et des problèmes à un très jeune âge. Le lichen scléreux n'est donc pas une "maladie de la femme âgée", comme certains médecins l'appellent à tort. C'est un fait que la maladie n'est souvent diagnostiquée que très tardivement par le corps médical, lorsqu’elle a déjà progressé à un point tel que les changements cutanés sont évidents et causent de nombreux problèmes.

Selon un sondage mené auprès de nos membres, dans environ 50 % des cas, il y a aussi une accumulation de personnes touchées au sein de leur famille. Il est donc important que les personnes atteintes de la maladie abordent le sujet dans leur famille, même s’il est souvent considéré comme tabou. Il faut surmonter sa gêne.

Les sous-liens de cette rubrique traitent des aspects de la maladie liés au sexe et à l'âge.